On coule... mais ou est passé l'arbre d'hélice?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

On coule... mais ou est passé l'arbre d'hélice?

Message par Guy du Farniente le Mar 28 Juil - 9:42

Pour faire suite…DU NOUVEAU.


La fin de semaine passée, enfin le moteur est super, on va enfin faire de la voile et j’en profite pour inviter mes deux neveux. Beau temps, beau vent, rencontres de bons amis, bref, c’est avec contentement que l’on revient au mouillage le dimanche. Un petit coup par arrière pour casser mon ère et je vais à l’avant crocheter les aussières dans une routine des plus au point.

Thomas m’avertit qu’il y a de l’eau dans la cabine (on s’est beaucoup baignés), et Basile de renchérie qu’il y a beaucoup d’eau qui entre dans la cabine, le temps que j’aille y voir et on parle déjà de quelques pouces d’eau au-dessus des planchers. Thomas est derechef nommé à l’évacuation des bagages sur le pont et j’ouvre le compartiment moteur (le suspect) et Basile relaie les panneaux vers l’espace avant, la valve est fermée rapidement et un flot continue de venir de sous le moteur, ce sont les oreillers, les draps et les panneaux de la chambre qui sont relayés à grande vitesse vers l’avant. Je cherche de la main l’arbre d’hélice…disparu, je rabats vers le presse-étoupe qui débite pas mal mieux qu’un back-wash de piscine…et je bouche de la main…voilà, on a trouvé, l’univers se stabilise, c’est là la fuite. Une guenille et l’on pompe. La pompe motrice prends un temps fou (600 g/h), la pompe à main mal située, finalement, c’est une pompe électrique volante qui fera le meilleur, tout est mouillé.
Bon, où est mon hélice? Heureusement, elle s’est arrêtée sur mon gouvernail, je plonge avec mon masque pour mieux voir, ce n’est pas normal du tout ce grand arbre sorti, je pousse sur l’hélice et elle veut bien rentrer un peu, elle bloque sur l’étoupe.

Thomas a ses cours de plongé, je démonte le presse-étoupe, maintenant que le trou est bouché, par l’arbre d’hélice, vérifie avec un  doigt que le passage est libre.  J’ai une boite d’étoupe neuve et un couteau pour en faire une vite au cas. Thomas pousse de l’extérieur et l’arbre vient buter sur son gousset de métal à la sortie de la transmission. Cela me fait bien plaisir de le revoir…on essaie de faire mieux, mais impossible pour l’instant. Je remonte le presse-étoupe, sans changer le paquetage et cela fonctionne, plus une goutte ne coule.

Entretemps, on a téléphoné à mon frère pour qu’il vienne chercher les gars et le bateau étant stabilisé avec à peu près tout de démonté et à sécher, même les planchers, je décide de prendre un break et de me payer la traite avec un bon souper en ville, on verra le lendemain et une bonne nuit de sommeil. Je couche à bord dans une couchette douillette, pas de fuites.

Le lendemain matin, j’enlève complètement les visses du fourreau relié à la transmission et remet mon masque de plongé. Même en forçant, ça ne rentre pas. Je n’ai jamais trouvé que le marteau était un bon outil, mais j’essaie en percussion sous l’eau, cela fait très film d’action, mais aucune incidence pour  rentrer mononcle dans le fourreau. Je manque de force, j’appuie mon dos sur le gouvernail, et met mes pieds sur chaque pale en zigonnant et floup, cela rentre.

De retour à bord, j’en reviens pas, je resserre le tout, fait un essaie, pas de fuite, tout est redevenu normal.

Je vous passe ce récit parce que je ne me suis jamais posé de questions ou scénarisé ou planifié la perte de l’axe d’hélice moteur. J'ai toujours mis une anode sur l'arbre d'hélice pour justement bloquer en cas de pépin et éviter qu'elle sorte,  je recommande maintenant cette astuce impérativement.  Sauf que depuis deux ans, je n'ai pas trouvé de remplacement et n'ai pas fait plus d'efforts.   Dans de tel cas, je pensais qu’il fallait remonter le bateau d’urgence dans une marina, mais j’étais loin d’un lift et sans moteur, finalement ce fut cela le plus simple.  Mais je ne pensais pas qu’on pouvait autant jouer avec l’étoupe à flot.  Enfin,  tout cela ne concerne pas les zones touchées par la réparation moteur précédente, mais on pourra dire que tout et vraiment tout est revisé…
" />


Dernière édition par Guy du Farniente le Jeu 30 Juil - 9:45, édité 1 fois

Guy du Farniente

Messages : 2037
Date d'inscription : 05/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: On coule... mais ou est passé l'arbre d'hélice?

Message par PJ le Mar 28 Juil - 10:22

Bon conseil l'anode juste en avant du strut, comme ça ca va acoter avant de sortir complètement du couplig. Comment est retenu to arbre dans le coupling et qu'est ce qui l'empèche de tourner ?

PJ

PJ

Messages : 2097
Date d'inscription : 15/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: On coule... mais ou est passé l'arbre d'hélice?

Message par Guy du Farniente le Mar 28 Juil - 11:31


Cette photo  n'est pas mon bateau, mais voici une photo du système prise sur l'Internet. Mon  presse étoupe est différent et le côté transmission aussi, mais le fourreau qui serre l'arbre d'hélice et la jonction sont semblable et le miens est sans traces d'oxydation en très bon état. C'est un tube avec deux fentes et six vis Allen (trois chaque côté serré au rachet) solidaire d'une plaque de vissage. Ce devrait être over-kill pour mon petit moteur avec un arbre d'hélice de 1'' et probablement être une de ces pièces que le chantier avait en abondance indifféremment pour les plus gros comme les plus petits. J'en ai vu à 4 vis et même à deux????

Un des plus solide système pour un si petit bateau. Le temps a du faire son office.

Guy du Farniente

Messages : 2037
Date d'inscription : 05/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: On coule... mais ou est passé l'arbre d'hélice?

Message par PJ le Mar 28 Juil - 14:20

Il n'y a donc pas de bloquage mécanique positif, seulement la pression exercée par les 6 vis sur les 2 demi cercles. Ceux que je connais ont un chemin de clé ou un joint en étoile pour la rotation et deux set screw pour pas reculer, avec une encavure dans le shaft. C'est la septième vis sur la photo .

PJ

PJ

Messages : 2097
Date d'inscription : 15/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: On coule... mais ou est passé l'arbre d'hélice?

Message par Guy du Farniente le Mar 28 Juil - 15:00

Non, je n'ai pas cette septième vis ni même le trou comme; le maintenant mauvais exemple.

Juste une tige sphérique brillante et lisse retenue par la compression des six vis du fourreau.

En effet, un arbre avec ces concepts n'aurait pas réagit ainsi.

Guy du Farniente

Messages : 2037
Date d'inscription : 05/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: On coule... mais ou est passé l'arbre d'hélice?

Message par letrusquin le Mar 28 Juil - 19:45

En lisant le titre de ce fil, j'ai tout de suite deviné!

Wow! Il me semble que tu as une saison pour le moins excitante (façon très positive de prendre la chose!)!

Je te souhaite sincèrement que ce soit, après toutes ces aventures, la dernière qui soit des plus hors de l'ordinaire.

Tu dois apprécier hisser une voile et que le voilier fil avec le son de l'eau défilant le long de la coque plus que toute autre année!

letrusquin

Messages : 721
Date d'inscription : 07/01/2011

http://www.letrusquin.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: On coule... mais ou est passé l'arbre d'hélice?

Message par Guy du Farniente le Mer 29 Juil - 7:38

La voile c'est cela aussi. C'est pour cela que plusieurs quittent, seul les mordus persistent. Cela se voit au bout de deux ou trois ans. On peut passer de nombreuses années sans pépins, mais plus on passe de temps à la voile, et plus les risques de n'importe quoi augmentent.

Mais tu as raison, suffit de voir sa blonde dormir dans le carré pendant que la coque glisse doucement poussée par une brise gentille, de se taper une navigation magique sous les étoiles et tout est oublié...

Guy du Farniente

Messages : 2037
Date d'inscription : 05/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: On coule... mais ou est passé l'arbre d'hélice?

Message par Jean le Mer 29 Juil - 12:50

Je pense que je vais sortir mon ratchet ce soir... What a Face

Imagine ca sur le fleuve...  Suspect

Jean

Messages : 1582
Date d'inscription : 16/01/2011

https://www.flickr.com/photos/sail_kid/albums

Revenir en haut Aller en bas

Re: On coule... mais ou est passé l'arbre d'hélice?

Message par marginal le Mer 29 Juil - 17:40

OUF !  Quelle histoire Guy !!!  Content que ce ca se soit réglé de si bonne façon ! Merci de partage !

_________________
Martin
Marginal, Administrateur Passion Voile
https://www.facebook.com/PassionVoile.marginal
https://www.facebook.com/groups/passionvoile/

marginal
Admin

Messages : 2724
Date d'inscription : 02/01/2011

http://passionvoile.forumcanada.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: On coule... mais ou est passé l'arbre d'hélice?

Message par Cap't Don Mario le Ven 31 Juil - 6:58

WOW Guy ! quelle aventure cela m'est arrivé aussi les quatres boulons de la plaque de connection entre la transmission et l'arbre (système différent que la photo) se sont désserés...mais l'arbre n'est pas sorti car mon anode a arreté l'arbre avant d'aller jusque au safran...impèratif l'anode juste avant le strud (support de l'arbre d'hélice) merci de partager ! je ne comprend pas tes recherches infructueuses pour une anode de 1 " c'est très standart moi c'était 1 "1/8 ben ben plus rare....1" 1/2 c'est aussi très standart celà m'a aidé avec un paquetage sur l'arbre de 1"1/8 Les voileux sont des patenteux....

Cap't Don Mario

Messages : 171
Date d'inscription : 07/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: On coule... mais ou est passé l'arbre d'hélice?

Message par Juju le Lun 3 Aoû - 19:52

Wow ! En effet. affraid
Toute une surprise au moment où on s'y attend pas.

La configuration de mon arbre d'hélice ne me permet pas d'y introduire une anode.
La première chose que je fais de retour à mon bateau c'est d'aller vérifier ce point de jonction ... au cas où ...

Merci pour le rappel et heureux de constater que le tout est rentré dans l'ordre assez rapidement. OUFFF !

Juju

Messages : 419
Date d'inscription : 25/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: On coule... mais ou est passé l'arbre d'hélice?

Message par PJ le Mar 4 Aoû - 4:28

J'y pense, il y a sur mon arbre d'hélice à l'intérieur entre la transmission et le stuffing box un collet fait de deux demi cercles d'inox qui irait accoter sur le tube d'étambot s'il devait se détacher de la transmission .

PJ

PJ

Messages : 2097
Date d'inscription : 15/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: On coule... mais ou est passé l'arbre d'hélice?

Message par Juju le Mar 4 Aoû - 7:49

@ PJ

Merci pour la suggestion. Smile
Je vais prendre la mesure du diamètre de mon arbre d'hélice puis, je me lance à la recherche de ce collet.
Je peux aussi installer une anode qui fera office de "stopper".

Juju

Messages : 419
Date d'inscription : 25/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: On coule... mais ou est passé l'arbre d'hélice?

Message par PJ le Mar 4 Aoû - 8:08

Une anode fera tou aussi bien, une anode plate comme une rondelle de hockey .

PJ

PJ

Messages : 2097
Date d'inscription : 15/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: On coule... mais ou est passé l'arbre d'hélice?

Message par letrusquin le Ven 14 Aoû - 17:49

Bonjour Guy,

Tu n'es pas le seul à vivre des aventures! Que serait la voile s'il n'y avait jamais rien à raconter!

Pour faire une histoire courte, je suis sous génois seul, nous nous dirigeons doucement vers Deep Bay suite à un joli 5 hrs de voile en ligne droite grâce à un magnifique vent d'ouest et ce, pour le souper. Première vraie journée de vraie voile avec mes enfants, beau soleil, c'est magnifique!

Afin d'éviter que l'hélice tourne à la voile, j'embraye toujours de reculons. Alors je m'assois et tente de mettre sur le neutre pour démarrer la mécanique, affaler la voile et se diriger doucement choisir notre mouillage pour la nuit. Ma femme prends la peine d'expliquer tout ça aux filles.

Surprise! En mettant le levier sur le neutre, je sens une légère résistance et tout à coup, le tout devient tout mou!

Nous sommes toujours de reculons.

Pour faire court, je vérifie que ce n'est pas la transmission. Je suis capable manuellement de remettre au neutre (soulagement, l'axe se met à tourner) et d'embrayer. Ah, c'est le câble qui est cassé (quelles sont les probabilités?).

Bon alors je change les plans et tente très rapidement d'expliquer à mes filles que papa a un petit ennui mécanique. Nous nous ancrerons à la voile. Déjà mes filles n'aimaient pas beaucoup me voire dans le fond du cockpit assis sur la transmission à s'amuser à pousser et tirer un levier.

Ma femme me dit qu'en embrayant, le levier bouge au bout. Hein?

Une fois ancré, je démarre la mécanique, m'assure que je puisse manuellement embrayer, c'est ok.

Puis, je me décide à tout démonter le haut de la colonne de la barre à roue. Je découvre alors que la pièce qui maintient la gaine du câble ne tient plus en place. Le câble, lui, est intact.



Je continue mon enquête, car peut-être n'est-ce qu'un boulon, peut-être que je peux réparer en place. Je n'ai jamais démonté le reste.

Surprenant, une vieille paire de Vice Grip et un vulgaire tournevis étoilé suffisent.

Le coupable est la pièce circulaire en simple plastique. Il y a un bout de cassé. J'observe le tout... impossible de faire quoique ce soit en place. Colle époxy, ok, mais ça ne durera pas.



Je me décide à effectuer un autre test. Je venais d'expliquer à ma femme que nous n'étions pas en mauvaise posture. Il suffisait que je sois assis sur la transmission pour embrayer et qu'elle barre en quittant ou arrivant à un autre mouillage ou à la marina.

Mieux que cela, je démonte le tout ainsi que les leviers pour manoeuvrer le câble de transmission et le trottle.

Avec des gants, pour éviter de se blesser sur les goupilles, il est facile de manoeuvrer les câbles. Ce n'est pas pratique, car il faudrait 3 mains, mais en anticipant, c'est bien faisable.

Nous décidons de continuer notre périple avec une paire de gants à la place de la boussole.



J'ai fait quelques recherches en vain afin de trouver une pièce de remplacement.

Je décide donc d'utiliser la vieille et de la renforcer. Je remonte le tout demain matin au voilier. Je verrai si cela fait l'affaire. Bien heureux que cela ne soit pas arrivé la vieille. Ma femme a passé tout l'après-midi à se pratiquer à entrer, sortir de la marina, s'accoster à notre quai, au quai de service, tourner sur nous-même, etc. Une session intensive. Si cela était arrivé en arrivant à quai, c'était une collision assurée. Finalement, c'est un mal pour un bien...

La cause? En démontant le tout, la vis qui maintient la pièce grise retenant la gaine du câble était munie d'un écou ordinaire, alors que de l'autre côté, il s'agissait d'un écrou autoblocant (lock). Or l'écrou était complètement lousse. À mon avis, en se desserrant, le jeu a fatigué le plastique (quelle idée de faire ça en plastique!) et la pièce a cassé. Maintenant, elle ne cassera plus!

Voici donc la bricole de réparation:




letrusquin

Messages : 721
Date d'inscription : 07/01/2011

http://www.letrusquin.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: On coule... mais ou est passé l'arbre d'hélice?

Message par Juju le Ven 14 Aoû - 18:54

@ Letrusquin

Pendant que tu avais la pièce sous la main, j'espères que tu as renforcé l'autre "post" aussi, afin d'éviter une nouvelle surprise qui, cette fois, arriverait à un moment inopportun.

Juju

Messages : 419
Date d'inscription : 25/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: On coule... mais ou est passé l'arbre d'hélice?

Message par letrusquin le Ven 14 Aoû - 21:16

Bonjour Juju,

Non, je ne l'ai pas fait pour le trottle. J'attends de voir si c'est correct du côté transmission. Il y a tellement peu de place que je tiens à vérifier d'abord si cela fonctionne. C'est une affaire de 10 minutes à démonter.

J'y ai pensé...

letrusquin

Messages : 721
Date d'inscription : 07/01/2011

http://www.letrusquin.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: On coule... mais ou est passé l'arbre d'hélice?

Message par Juju le Ven 14 Aoû - 21:39

@ Letrusquin

Ouais ! En effet c'est moins critique si c'est pour le "trottle".

Personnellement, tant qu'à y être, j'aurais eu tendance à faire le même travail de l'autre côté. Comme on dit, trop fort n'a jamais manqué.

Enfin, tu es mieux placé que quiconque pour savoir si ça en vaut la peine. Ou, s'il y a la place pour accommoder cette modification.

Juju

Messages : 419
Date d'inscription : 25/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: On coule... mais ou est passé l'arbre d'hélice?

Message par Daniel L. le Sam 15 Aoû - 7:45

Mis à part la faiblesse du plastique (drôle d'idée en effet d'avoir fait cette pièce en plastique !), la cause première est une erreur de manipulation.

Quand l'inverseur (la "transmission") est embrayé sous voile pour arrêter l'hélice, il devient souvent impossible de le remettre au neutre quand le bateau avance pcq la pression de l'eau bloque alors l'hélice. Si on force, on risque de casser quelque chose, ce qui a été votre cas, et ce qui m'est arrivé (moi, c'est le levier lui-même qui avait cassé).

Il faut donc soulager la pression de l'eau sur l'hélice pour pouvoir remettre l'inverseur au neutre sans forcer. Je connais deux manières :

1- Arrêter le bateau.
OU
2- Donner un coup de démarreur tout en actionnant en même temps légèrement le levier de l'inverseur. Le démarreur décoince l'inverseur et permet alors au levier de bouger.

Le plus simple et le moins risqué, c'est d'arrêter le bateau.

Wink

Daniel L.

Messages : 256
Date d'inscription : 26/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: On coule... mais ou est passé l'arbre d'hélice?

Message par letrusquin le Lun 24 Aoû - 19:25

Daniel L. a écrit:Mis à part la faiblesse du plastique (drôle d'idée en effet d'avoir fait cette pièce en plastique !), la cause première est une erreur de manipulation.

Bonjour Daniel, si je n'avais pas été nez au vent avec, à toute fin pratique, plus d'ère d'aller, je pourrais croire à ton hypothèse...

Maintenant que j'ai effectué ma réparation, c'est le jour et la nuit! Du bout du petit doigt l'on peut embrayer. Hors, c'était très, très raide auparavant. Un peu d'huile sur le câble faisait partie des trucs à faire cet automne. M'être décidé à regarder cela plus tôt, j'aurais probablement vu que la braquette était lousse et que l'écrou ne tenait plus grand chose! Enfin... je comprends pourquoi ils les font maintenant en inox!

letrusquin

Messages : 721
Date d'inscription : 07/01/2011

http://www.letrusquin.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: On coule... mais ou est passé l'arbre d'hélice?

Message par letrusquin le Lun 24 Aoû - 19:33

Au retour de ce même séjour, je me dis qu'il serait bon de voir comment se comporte le voilier avec la barre franche d'urgence, histoire de parer à toute éventualité.

Hé bien imaginez-vous donc que je n'ai jamais été capable de l'installer!

Les trous permettant de fixer l'axe étaient mal alignés. Impossible de passer le boulon au travers de l'axe du safran et dans la fourchette de la barre franche (et j'ai tenté toutes les positions possibles!) Avec le marteau, je n'ai fait qu'abîmer le bout du boulon. Rien à faire!

Voici donc la barre franche d'urgence originale:



Voyant cela, je suis allé me chercher du tube en acier inoxydable et une plaque d'un quart de pouce d'épaisseur en inox également. Un restant de peinture jaune pour faire contrastant et que ce soit simple et rapide à trouver dans le coffre.

Voilà, maintenant le mécanisme de barre à roue peut briser au complet et j'aurai la tête tranquille!

Et vous, l'avez-vous déjà essayée? Je vous conseille de le faire si non! Juste au cas...


letrusquin

Messages : 721
Date d'inscription : 07/01/2011

http://www.letrusquin.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: On coule... mais ou est passé l'arbre d'hélice?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:03


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum