Post mortem du CHEEKI RAFIKI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Post mortem du CHEEKI RAFIKI

Message par Planeur le Lun 26 Mai - 19:57


Planeur

Messages : 46
Date d'inscription : 10/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post mortem du CHEEKI RAFIKI

Message par PJ le Lun 26 Mai - 21:05

Quel arrangement fragile, je croyais que les quilles verticales et profondes à bulbe avaient une structure pour les tenir puisqu'elles ont une base étroite et quand je vois 8 boulons directement appuyés en surface du fond qui fait à peine 1/2 pouce d'épais et le grid minimaliste collé à la coque et reconnu pour céder suite à un talonnage sérieux, je suis abasourdi. Au moins, ces bateaux ne devraient être autorisés qu'à régater, pas traverser des océans.


PJ

Messages : 2097
Date d'inscription : 15/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post mortem du CHEEKI RAFIKI

Message par PJ le Lun 26 Mai - 21:54

Exemple récent


PJ

Messages : 2097
Date d'inscription : 15/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post mortem du CHEEKI RAFIKI

Message par marginal le Lun 26 Mai - 22:23

Wow.. ca fait peur !

_________________
Martin
Marginal, Administrateur Passion Voile
https://www.facebook.com/PassionVoile.marginal
https://www.facebook.com/groups/passionvoile/

marginal
Admin

Messages : 2724
Date d'inscription : 02/01/2011

http://passionvoile.forumcanada.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post mortem du CHEEKI RAFIKI

Message par Planeur le Mar 27 Mai - 23:32

C'est un peu ce que je disais (l'ai-je dis ici?) ... anyway, les voiliers modernes ne sont pas nécessairement bien construits ou solides. Faut y regarder deux fois plutôt qu'une, on a sacrifié beaucoup de la solidité et intégrité des embarcations par gros temps au cours des années au profit de la vitesse et confort  intérieur. Ça joue des tours. Jamais ce n'est ou ne sera aussi solide ou sécuritaire qu'une longue quille.

Planeur

Messages : 46
Date d'inscription : 10/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post mortem du CHEEKI RAFIKI

Message par bluy45 le Mer 28 Mai - 2:01

Ayant moi-même perdu mon bulbe de quille au port, comme je l'expliquais dans un autre post, je me demandais ce qui se serait passé si cela s'était produit sous voile.
Voilà! j'ai déjà un élément de réponse

bluy45

Messages : 156
Date d'inscription : 11/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post mortem du CHEEKI RAFIKI

Message par Phil KK8.5 le Mer 28 Mai - 8:05

Je trouve inconcevable que l'on fabrique des voiliers aussi fragiles sachant quelles forces subissent ces quilles.C'est pas compliqués,les fabricants jouent avec la vie des plaisanciers.

Phil KK8.5

Messages : 217
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post mortem du CHEEKI RAFIKI

Message par Guy du Farniente le Mer 28 Mai - 8:59

Faut voir ce que l'on achète. Je me suis fait taper dessus pour avoir prétendu qu'il y avait des voiliers de lacs et d'autres de mer. Dans le fond, l'utilisation est beaucoup plus ventilée de nos jours.

Je n'aime pas pour moi les anciens voiliers qui ont prouvé leur capacité à couler au dessus de la moyenne dans le Fasnet. Plus personnellement, je leur reproche leurs qualités de stabilité au mouillage, c'est à dire leur inertie qui les fait percuter les vagues, et qui mouille abondamment donnant rapidement l'impression d'un temps plus mauvais quand un autre s'amuse comme un fou à faire des pointes de vitesse. Et justement, se retrouve bien avant la tempête à l'abri pendant que l'autre laboure ou part dans des lofts.

Dans les voiliers modernes, on peut en mettant l'argent que cela coûte avoir une carène moderne, rapide, sécuritaire et solide, mais elles ne sont pas toutes pour les mêmes utilisations. Mais la tendance est d'acheter le tape à l'œil le moins cher, faut couper quelque part. Une villa à quai n'est pas un tourdumondiste en solitaire sans escales sans modifications. Et il faut savoir que les designers font ce que l'on demande, des intérieurs spectaculaires pour le port et le mouillage, et que du plaisir et de la facilité c'est deux choses qui demandent compromis, des victoires en régates avec les dernières technologies pour gagner quelques années et dont la structure correspond au programme ou un bateau qui n'as pas besoin de modifications et de moins d'entretiens pour deux générations. Et encore, n'importe lequel super voilier entre des mains dangereuses n'égale pas le contraire.

Bref, il faut choisir selon les navigations. On n'est pas tous obligé de renforcir ses bateaux comme l'école des Glénans, mais moi je l'ai fait pour gagner en confiance et je ne suis pas à l'abri d'une quille qui casse.

On n'est pas pour remplacer des mats, des quilles etc. juste au cas. Dans l'accident très regrettable qui nous en apprendra encore, aucun autre bateau semblable n'as eu de problèmes; il y a un buste avec un genre de boîte grid qui fait la liaison, faudra chercher l'addition de plusieurs circonstances qui sortent de l'ordinaire. Mais ce genre est à réviser lors d'un achat après plusieurs années.

Et je demeure attaché au capitaine responsable. C'est à nous de contrôler la sécurité, de juger que la navigation dépasse l'équipage ou le bateau et de remettre son horaire, de vérifier à chaque levée l'aspect mécanique, de lever les planchers et de chercher les cheveux d'ange ou les petites craques et de réparer, de refaire son joint de quille, de reserrer ses vis, etc..

Si on remet tout le blâme à l'autorité, on risque de se ramasser avec des lois aussi contraignantes qu'en Europe qui restreignent beaucoup la liberté de naviguer.

Ce coup de vent fut une surprise et je compatis avec tous ceux qui ont connus ce saut du sort. Je ne comprends pas qu'on ai pas retrouvé trace de l'équipage...

Guy du Farniente

Messages : 2037
Date d'inscription : 05/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post mortem du CHEEKI RAFIKI

Message par Guy du Farniente le Mer 28 Mai - 12:51

En passant, c'est rendu normal de recommander de ne pas béquiller certains bateaux...c'est un indice. Il faut magasiner et choisir...

Guy du Farniente

Messages : 2037
Date d'inscription : 05/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post mortem du CHEEKI RAFIKI

Message par Planeur le Mer 28 Mai - 14:21

Il n'y a pas que dans le Fastnet (j'imagine celui de 1979) que les 'anciens' voiliers de course ont coulé, rares sont le bateaux modernes aujourd'hui qui n'ont pas d'avaries de quilles ou autres dans les courses. Selon les statistiques récentes (65% lu quelque part) de moins en moins de voiliers grands courseurs terminent leurs parcours sans gros dommage - c'est explicable, poids léger et vitesse conduit à l'inévitable. Dans le même Fastnet 79, faut se rappeler qu'un Alberg 35 se trouvait exactement dans le même mauvais temps et n'a subi aucun dommage, l'équipage s'étant retiré dans le carré pour jouer aux cartes! (anecdote citée dans un livre racontant cette aventure de la Fasnet).  

Dans ma recherche récente de bateaux cette dernière année, j'ai vu 3 voiliers sur une bonne dizaine dont on pouvait apercevoir la séparation très nette entre la quille fine et la coque (marinas autour du lac Ontario). Je vais toujours privilégier un voilier solide à un voilier rapide, ou bien un excellent compromis entre les deux. Ce n'est pas toujours facile ou possible d'éviter le gros temps. L'Albin Vega, qui était mon choix initial quand je cherchais, est un des ces voiliers à prix abordable solide et relativement rapide dans le rayon des usagés. Autrement, une embarcation tout à la fois rapide, sécuritaire, solide et logeable est payé à très fort prix - et pour mon cas en dehors de mes moyens.

Pour ma part, jamais je ne traverserai de mers avec un voilier de taille modeste à quille fine, même si très rapide.

Planeur

Messages : 46
Date d'inscription : 10/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post mortem du CHEEKI RAFIKI

Message par Noel le Mer 28 Mai - 15:00

Ça fait peur !

Noel

Messages : 849
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post mortem du CHEEKI RAFIKI

Message par PJ le Mer 28 Mai - 17:37

Il est possible de concevoir et construire des voiliers rapide, sécuritaires et solides. Ce n'est pas une question de longueur de quille ou quille fine, c'est réduire le monde à trop peu de choses. il existe plus que le paramètre de la quille. En fait, les bateaux qui coulent le font le plus souvent pour une raison tout-à-fait anodine, un passe coque , un boyau fendu, un démâtage ou un chavirage. Un fait étonnant ici est que le bateau flotte toujours, malheureusement, aucun membre de l'équipage n'a été retrouvé. Les dériveurs lestés Alubat et Ovnis sont d'excellents croiseurs et n'ont pas de quille, les croiseurs à moteur et bateaux de pêche non plus. On a tous nos opinions sur ce qui fait un bateau sécuritaire, on a tous aussi une idée sur la prévention de la foudre et pourtant, même les bateaux les mieux protégés en sont victimes. Les principales victimes du Fastnet de 1979 avaient des défauts du à la méconnaissance des matériaux (mèches de safran qui cassaient) et d'une sur-exploitation de la jauge qui compromettais la stabilité. Selon moi, sans parler d'entretiens ou de systèmes, ce qui fait un bateau sécuritaire est surtout l'indice de stabilité et la solidité de la construction. Un bateau large, profond et bien lesté, bien toilé il pourra faire du chemin dans les pires conditions, demeurer manœuvrable et sera moins fatiguant pour son équipage. Ces bateaux coûtent cher et ne sont plus à la mode.

PJ

PJ

Messages : 2097
Date d'inscription : 15/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post mortem du CHEEKI RAFIKI

Message par Juju le Mer 28 Mai - 17:41

Ça devient comme pour l'industrie de l'automobile. Le "bottom line" l'emporte sur la sécurité.
Les actionnaire réclament des profits pour avoir leurs dividendes.
En période difficile, il faut couper les dépenses "inutiles", là où ça ne paraîtra pas trop.
Ils y vont pour le "look" et coupent au niveau de la sécurité.

Juju

Messages : 419
Date d'inscription : 25/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post mortem du CHEEKI RAFIKI

Message par Planeur le Mer 28 Mai - 22:20

Corrosion des bolts retenant la quille d'un Pearson 30 1981... Ce n'est pas visible, ça laisse une petite fissure entre la quille et la coque. On resserre les bolts, la fissure disparait... On se dit que tout est ok, mais par gros temps ou faible choc ça peut casser! 

Planeur

Messages : 46
Date d'inscription : 10/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post mortem du CHEEKI RAFIKI

Message par Zyxies le Mer 28 Mai - 22:24

Planeur a écrit:Corrosion des bolts retenant la quille d'un Pearson 30 1981... Ce n'est pas visible, ça laisse une petite fissure entre la quille et la coque. On resserre les bolts, la fissure disparait... On se dit que tout est ok, mais par gros temps ou faible choc ça peut casser! 


 affraid  les boulons sont complètement mangés!! 

J'suis bien heureux d'avoir un voilier à quille type CCA. Aucun problème de ce genre!

Zyxies

Messages : 647
Date d'inscription : 07/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post mortem du CHEEKI RAFIKI

Message par bluy45 le Jeu 29 Mai - 14:17

Tous vos propos tendent à mettre en cause la solidité du bateau. Mais il est possible aussi d'envisager une rupture suite à un choc. Objet flottant partiellement ou totalement immergé. Même au milieu de l'atlantique, c'est possible. J'ai connu un bateau très endommagé suite à une rencontre avec un conteneur dans le golf de Gascogne à 250 milles des cotes.
 Et là quelle que soit la conception de bateau; ça peu faire très mal

bluy45

Messages : 156
Date d'inscription : 11/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post mortem du CHEEKI RAFIKI

Message par PJ le Jeu 29 Mai - 21:08

C'est en effet très possible, c'est arrivé 2 fois à Georges Leblanc mais dans ce cas on ne vois pas ni n'entends parler de dommages à l'étrave. On sait que l'équipage négociait avec une fuite d'eau avant la catastrophe, ce ne serait donc pas un événement soudain.

PJ

PJ

Messages : 2097
Date d'inscription : 15/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post mortem du CHEEKI RAFIKI

Message par marginal le Jeu 29 Mai - 22:55

Merci à tous pour vos recherches et commentaires objectifs... ca nous aide à comprendre et à analyser.

_________________
Martin
Marginal, Administrateur Passion Voile
https://www.facebook.com/PassionVoile.marginal
https://www.facebook.com/groups/passionvoile/

marginal
Admin

Messages : 2724
Date d'inscription : 02/01/2011

http://passionvoile.forumcanada.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post mortem du CHEEKI RAFIKI

Message par blanik le Jeu 29 Mai - 23:57

bluy45 a écrit:Tous vos propos tendent à mettre en cause la solidité du bateau. Mais il est possible aussi d'envisager une rupture suite à un choc. Objet flottant partiellement ou totalement immergé. Même au milieu de l'atlantique, c'est possible. J'ai connu un bateau très endommagé suite à une rencontre avec un conteneur dans le golf de Gascogne à 250 milles des cotes.
 Et là quelle que soit la conception de bateau; ça peu faire très mal


dans le cas présent, le Beneteau 40.7, il y a plusieurs témoignages qui tendent à démontrer un défaut de conception de la quille, les boulons arrières qui se mettent à suinter lorsque le pataras est tendu entre autre...

la photo incriminante c'est le gros plan de la coque, on voit clairement que le boulon arrière rouillait depuis longtemps, les deux boulons avant ont été cisaillés net et ceux du milieu ont emporté une partie du laminage


blanik

Messages : 29
Date d'inscription : 16/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post mortem du CHEEKI RAFIKI

Message par Charles le Ven 30 Mai - 17:04

Zyxies a écrit:
Planeur a écrit:Corrosion des bolts retenant la quille d'un Pearson 30 1981... Ce n'est pas visible, ça laisse une petite fissure entre la quille et la coque. On resserre les bolts, la fissure disparait... On se dit que tout est ok, mais par gros temps ou faible choc ça peut casser! 


 affraid  les boulons sont complètement mangés!! 

J'suis bien heureux d'avoir un voilier à quille type CCA. Aucun problème de ce genre!


Je me demande s'ils ont vraiment été mangés. Ça ressemble aussi à un phénomène de striction qui aurait été causé par un serrage trop fort des boulons. Voir le troisième dessin ci-dessous:


Charles

Messages : 70
Date d'inscription : 02/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post mortem du CHEEKI RAFIKI

Message par Planeur le Ven 30 Mai - 18:00

Ça pourrait être un effet combiné de striction et de corrosion. AUtres photos pour un C$C 30 de 1976. Il en a couté 9600$ pour remplacer 4 bolts de la quille. Vu de l'extérieur ce n'était qu'une petite fissure apparente sur l'interface quille/coque




Planeur

Messages : 46
Date d'inscription : 10/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post mortem du CHEEKI RAFIKI

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:52


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum