Des milliers de poissons mort au lac Champlain :-(

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Des milliers de poissons mort au lac Champlain :-(

Message par Yves Coeur de Marin le Jeu 17 Jan - 19:25

OUPS, désolé, il y a tellement longtemps que je n'ai pas écris sur le forum, qu'il faut que je réapprenne toutes les commandes!

Yves Coeur de Marin

Messages : 35
Date d'inscription : 16/01/2013

http://yvesplantenavigateur.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des milliers de poissons mort au lac Champlain :-(

Message par Lamaneur le Jeu 17 Jan - 19:43

Très malheureux ... Crying or Very sad
avatar
Lamaneur

Messages : 753
Date d'inscription : 05/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des milliers de poissons mort au lac Champlain :-(

Message par Jig le Jeu 17 Jan - 19:48

Étant maniaque de pêche sur le Champlain, je vais suivre cette nouvelle de prêt. Mai je ne m’inquiète pas trop étant donné qu'ils semble avoir seulement cette espèces de retrouver. Je ne suis pas expert loin de la mais comme dit l'article un changement de température semble probable. En plus c'est une espèces qui ses introduit il y a a peine dix ans. Il a pas d'étude exhaustive a savoir si c'est une espèce nuisible ou non. Exclamation

Jig




avatar
Jig

Messages : 183
Date d'inscription : 13/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des milliers de poissons mort au lac Champlain :-(

Message par Carouf le Jeu 17 Jan - 20:36

Bon retour sur le groupe, Yves! Smile

_________________
Caroline
Tanzer 26
avatar
Carouf

Messages : 882
Date d'inscription : 30/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des milliers de poissons mort au lac Champlain :-(

Message par Ancien membre le Jeu 17 Jan - 22:28

La baie Missisquoi est une sorte de bras assez mort du Lac Champlain, vu les ruissellement continuels de phosphates des cultivateurs du coin. Quand le vent souffle du nord pendant quelques jours, les algues bleues neurotoxiques se répandent plus au sud parfois jusqu'à Plattsburgs . Que des poisson vivent dans ce bourbier tien du miracle. Amona vie!

Ancien membre

Messages : 5198
Date d'inscription : 05/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des milliers de poissons mort au lac Champlain :-(

Message par Noel le Ven 18 Jan - 8:34

Dans cette affaire, si j'ai bien compris, on parle d'une espèce particulière, le gaspareau. Ce poisson, d'après ce que j'en ai lu est une espèce paturage pour de nombreuse autres espèces:

Gaspareau (
Alosa pseudoharengus)

Le gaspareau est communément appelé gasparot ou faux-hareng.


Répartition
Le gaspareau se trouve dans les rivières et les lacs le long de la côte est de l'Amérique du Nord,
de Terre-Neuve à la Caroline du Nord, et les adultes vivent dans les eaux marines côtières à des
profondeurs de 56 à 110 m (180 à 350 pi). Des populations confinées aux eaux intérieures
existent dans plusieurs lacs de l'Ontario et de l'État de New York. Depuis la construction du canal
Welland en 1824, le gaspareau s'est répandu dans les Grands Lacs.

Caractéristiques physiques

Le gaspareau fait partie de la famille des harengs. Voici quelques caractéristiques propres au
gaspareau :

Il s'agit d'un poisson mince et comprimé latéralement dont le dos est de couleur grisâtre
ou verdâtre et le ventre et les flancs sont de couleur argentée.

Le gaspareau qui se trouve dans l'eau fraîche a souvent une couleur de cuivre lustrée.
Un point noir unique est présent de chaque côté du gaspareau, juste derrière la tête.
Chaque oeil est relativement grand et une paupière est bien visible.
Une rangée d'écales osseuses forme une crête en dents de scie le long de son ventre.
Le gaspareau en Nouvelle-Écosse mesure habituellement de 25 à 30 cm (10 à 12 po) et
peu peser jusqu'à 340 g (12 oz). Le gaspareau n'a pas de ligne latérale.

Une autre espèce, l'alose d'été, est difficile à distinguer du gaspareau. Les deux espèces
habitent les mêmes bassins hydrographiques et ont des histoires naturelles semblables.
Les gaspareaux signalés incluent probablement des aloses d'été.

Faits sur le gaspareau

Les oeufs de gaspareau, ou la rogue, sont mis en conserve et vendus comme mets délicat.
Malgré les plusieurs milliers d'oeufs pondus par les gaspareaux en frai, très peu survivent.
Dans certaines populations, il arrive que seulement trois jeunes de l'année entament la migration
en aval pour chaque femelle qui a frayé.

Faits sur la pêche

Pendant la montaison, les pêcheurs commerciaux installent de larges filets ou
fascines dans les rivières et estuaires afin de prendre les gaspareaux migrateurs. Les
pêches les plus importantes au Canada sont effectuées dans les rivières
Shubenacadie, Miramichi et Saint-Jean

La prise est utilisée comme farine de poisson, appât pour homard ou aliments pour
animaux de compagnie ou elle peut être fumée, mise en conserve, salée ou marinée.
Bien qu'il ait un bon goût, le gaspareau n'est pas souvent consommé localement
parce qu'il est très osseux.

Histoire naturelle

Les oeufs de gaspareau sont d'un diamètre d'environ 1 mm et sont laissés sur le fond marin ou
flottent avec le courant. Selon la température de l'eau, les oeufs éclosent dans un délai d'une
semaine. Une fois la membrane vitelline absorbée, les petites larves de poisson restent près du
lieu de frai puisqu'elles préfèrent les régions peu profondes, chaudes et sablonneuses. Elles se
nourrissent de zooplancton.
D'août à octobre, les jeunes de l'année, qui sont d'une longueur de 32 à 152 mm (1,25 à 6 po)
entament la migration en aval en banc afin d'aller vivre dans les estuaires et les régions côtières.
Les adultes passent l'hiver en mer au Banc Georges, dans le golfe du Maine ou dans les
hauts-fonds de Nantucket. Le gaspareau peut vivre au moins 10 ans. De nombreuses espèces
de poissons et d'oiseaux se nourrissent de gaspareau, notamment le bar d'Amérique, les
salmonidés, l'achigan à petite bouche, l'anguille, la perche, la morue charbonnière, l'acoupa
royal, la sterne, l'aigle, le balbuzard pêcheur, le grand héron et la mouette.
Dans les Maritimes, le gaspareau passe la plus grande partie de sa vie à grandir dans l'eau
salée, se nourrissant principalement de zooplancton (petits organismes invertébrés qui vivent
dans la colonne d'eau). Au début du printemps, d'avril à juin, de grands bancs de gaspareaux
adultes migrent le long des rivières côtières pour frayer dans les lacs, les étangs et les cours
d'eau douce (ce déplacement de l'eau salée à l'eau douce signifie que le gaspareau est un
poisson anadrome).
Le gaspareau fraie également dans l'eau saumâtre. Comme la truite et le saumon, les
gaspareaux utilisent leur odorat pour retourner aux cours d'eau et aux lacs où ils sont nés. Les
femelles commencent habituellement à frayer à quatre ans. Les mâles atteignent souvent la
maturité un an avant les femelles. Environ 75 pour cent des gaspareaux qui entrent dans les
rivières de la Nouvelle-Écosse ont frayé antérieurement. Le gaspareau peut se déplacer vers les
régions côtières à la fin de l'hiver, mais ne migrera pas vers l'eau douce avant que la température
des rivières commence à se réchauffer. Les mâles entrent dans la rivière en premier. Le
gaspareau migre vers l'eau douce pendant le jour seulement. Toutefois, le frai a lieu la nuit et
peut se produire dans les lacs ou encore dans les zones de faible courant ou à courant rapide.
Une seule femelle peut porter jusqu'à 200 000 oeufs. Après le frai, de nombreux gaspareaux
meurent.
Toutefois, ceux qui survivent retournent à la mer dans un délai de quelques jours.


Dernière édition par Noel le Ven 18 Jan - 9:26, édité 1 fois
avatar
Noel

Messages : 849
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des milliers de poissons mort au lac Champlain :-(

Message par Guy du Farniente le Ven 18 Jan - 9:20

Quant à moi c'est une bonne affaire. On a vu tellement d'espèces invasives ces dernières années envahir ce magnifique lac auquel prennent tellement soin les américains...sauf les irréductibles québécois genre baie Missisiquois. Les québécois sont tellement fiers de ce qu'ils font pour l'écologie en sortant leur bac de recyclage que ce ne peut-être que la faute des autres, comme le sous entents encore l'accent de l'article, et ils en sont profondémet convaincus.

Je discutais hier avec des gens de la région et c'était ce qui en ressortait, c'est la faute des américains, puis je leur ai parlé du je m'en foutisme des agriculteurs qui cultivent jusqu'aux fossés en ne respectant pas les normes et de mes photos multiples pour prouver ce que j'avance, la discution est devenue cinglante à propos de tomates rouges que les citadins veulent avoir...etc. Comme j'essayait d'avancer que la culture se fait de l'autre côté de la frontière avec succès et respect, on m'as prétendu peu renseigné, j'ai sorti le rapport http://www.lcbp.org/PDFs/SOL2012-web.pdf . Et ça a fini, jveux pas le lire ton host*%?& de rapport. Fin d'une discution entre québécois sur les actions dynamique pour conserver des ecosystem en santé.

Alors s'il y a des poissons exotiques qui n'ont pas d'affaire là, qui vivent à une certaine profondeur habituellement et qui meurent parce qu'ils sont dans une piscine saumare de 2 mètre de profond en plein hiver québécois, ben tan mieux. Ça fera jaser et un jour, vue que les événements se produisent toujours dans la même baie malsaine, ils penseront peut-être que ce pourrait être impliqués...mais ça, ça peut être long.

Guy du Farniente
avatar
Guy du Farniente

Messages : 2081
Date d'inscription : 05/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des milliers de poissons mort au lac Champlain :-(

Message par Noel le Ven 18 Jan - 9:27

Heu!, bon, j'ai corrigé la taille. Merci Regis de me l'avoir signaler. Shocked
avatar
Noel

Messages : 849
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des milliers de poissons mort au lac Champlain :-(

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum